Nous avons lu

« Les mondes parallèles »

Lu par Monique MORET

« Les mondes parallèles », Dominique VACHELARD, Éditions AKKI, 94 p.

LE ROYAUME DU DESSOUS

Ça commence comme « le club des Cinq ». Cinq jeunes enfants, d’âge école élémentaire, « Mardi, 16h30, le portail de l’école venait de s’ouvrir sur la liberté. »

JPEG - 111.6 ko

Ils s’appellent Aurèle, Alexine, Audric, Adélie et Adam. Trois garçons et deux filles qui ont décidé d’aller explorer une ruine, ancienne chapelle, à deux kilomètres de chez eux, aux alentours de Brioude. Chapelle d’autant plus intéressante qu’elle se situe près d’un vieux cimetière qui, chacun sait, est peuplé « de loups-garous, de morts-vivants autres fantômes » que ces cinq-là « voyaient apparaître à tous les coins de nie ».

Deux mots nouveaux dans leur vocabulaire : tabou et surnaturel. Au début : déception ! Rien d’intéressant. D’ailleurs, ils ne trouvent aucune entrée. Puis, comme on peut s’y attendre, ils découvrent une tombe ; ils ne sont donc pas déçus. À partir de ce moment-là, c’est l’escalade. Les souvenirs que parents et grands-parents ont raconté surgissent et en s’avançant dans des escaliers, ils vont de découverte en découverte, de peur en peur, d’horreur en horreur, de royaume en royaume... Des créatures bizarres, des esclaves, des gardiens... peuplent ce royaume des ténèbres. Mais, qu’on ne leur demande pas ce qu’ils ont vu et vécu pendant ces deux journées... Ils ne s’en souviendront jamais !

Voyage initiatique ? Sans doute. C’est plus que le club des Cinq de mon enfance puisque là, aucun voleur à découvrir mais un rêve à vivre par de jeunes enfants qui ne demandent que cela.

PANDÉMIX

Là, c’est autre chose. On n’est plus dans un passé inconnu mais c’est l’avenir qui se souvient de la pandémie qui frappa le monde en 2020. Tom fut affecté par ce virus et on partage les effets qu’a eu sur lui la forte fièvre et le coma qui s’en suivit. Une autre escalade... Des histoires en apparence à dormir debout, comme celles que les tout jeunes enfants inventent, où celle qui vient est encore plus dramatique et violente que la précédente. On parle d’éco-système, de dégradation climatique, d’animaux puis de végétaux qui se révoltent contre les humains jusqu’à prendre le pouvoir. Mais qu’on se rassure, « même si ces espèces étaient interdépendantes, même si certaines étaient consommées par d’autres, chacune avait son utilité et le fonctionnement général du système générait des situations d’équilibre qui garantissaient la survie de la biodiversité. »

Et Dominique Vachelard conclut par la désinformation due, selon lui, à la télévision et à l’école...

Quatre dates clés : 1789, 1830, 1848 et 1870.4 révolutions populaires... que Jules Ferry a voulu clore en créant l’école gratuite, obligatoire et laïque.

Ah ! Si les gens savaient tous lire ! Dominique Vachelard connaît un logiciel qui aide à mieux lire, à lire plus vite donc à comprendre mieux ce qu’on lit. Mais pourquoi ne le nomme-t-il pas ? Pourquoi ne fait-il pas référence à l’association qui l’a créé, qui le produit : l’Association française pour la Lecture ? Bref, une histoire où on trouve pêle-mêle : une réflexion sur l’actualité brûlante, une réflexion sur l’avenir du monde et une réflexion sur l’École et l’apprentissage de la lecture.

PDF - 66.5 ko
« Les mondes parallèles », Dominique VACHELARD, éditions AKKI (pdf)