Actes de Lecture N°142 (juin 2018) : « Quand lire c’est faire »

Extrait

-  « Faites sauter les cales ! La méthode synthétique du vélo … » (Dits de Mathieu, Célestin FREINET
« Soyons francs : si on laissait aux pédagogues le soin exclusif d’initier les enfants à la manœuvre de la bicyclette, nous n’aurions pas beaucoup de cyclistes. »
page 3

Nous avons lu

-  « Les passeurs de livres de Daraya. Une bibliothèque secrète en Syrie. » (Delphine Minoui, Le Seuil), lu par Jean-Pierre LEPRI
-  « La médicalisation de l’échec scolaire. » (Stanislas MOREL, La Dispute), lu par Albert SOUSBIE
page 4

Extrait

-  « Lettre de Jean-Pierre DAUDET »
Un syndicaliste non enseignant parle de la lecture, de son enseignement, de son importance dans la construction des savoirs, du pouvoir qu’elle offre à ceux qui en ont une maîtrise efficace.
page 7

Éditorial

-  « Les merles ont de beaux jours dans les marronniers » par Nicole PLÉE
Que veulent-ils ceux qui comme l’AFL persistent à s’indigner ? Que proposent-ils ? Quelle vie ? Dans quel monde ? De quels lecteurs parlent-ils ?
page 10

Article

-  « Révolte » . Jean FOUCAMBERT
En 2017, 82% des richesses créées dans le monde reviennent au 1% les plus riches ; et 18% aux 99% qui les ont produites... Les PDG du CAC 40 gagnent 257 fois le SMIC, soit 119 fois plus que la moyenne de leurs salariés ! […] Autant l’aliénation procède de l’extérieur par imprégnation inconsciente, autant la désaliénation résulte d’un effort militant et permanent de conscientisation.
page 14

-  « Puissance des communautés interprétatives » (Yves CITTON, préface du livre de Stanley Fish, Quand dire c’est faire)
Provocation ? Sophisme ? Fumisterie ? L’argument défendu par Stanley Fish est aussi simple qu’inacceptable : ce sont les lecteurs qui font les livres.
page 18

-  « Cette revue en mots... »
Voici les mots répétés plus de 15 fois dans cette revue avec une taille proportionnelle à leur fréquence d’emploi...
page 32

-  « Pour un apprentissage systémique de l’écrit » . Dominique VACHELARD.
Dominique Vachelard propose une pédagogie systémique et visuelle de l’écrit pour bien souligner la différence fondamentale qui distingue l’oral et l’écrit : l’organe de traitement de l’information, l’œil ou l’oreille.
page 33

-  « La syllabique est supérieure à la globale : la preuve scientifique ? » Jean-Pierre LEPRI.
La Science est convoquée pour désigner « scientifiquement » la supériorité de la « méthode syllabique » sur la « méthode globale ». Qu’en est-il vraiment, du seul point de vue scientifique, de cette démonstration ?
page 40

-  « 10 bougies pour Bou et les 3 Zours » . Elsa VALENTIN.
L’auteure Elsa Valentin revient sur l’écriture de son ouvrage, dix ans après sa publication, apportant les réponses aux questions qu’enfants et adultes rencontrés pendant toutes ces années lui ont posées.
page 43

-  « Laissez passer les enfants de Desnos » . Yvanne Chenouf
Des CM2 de l’école Pompidou B de Compiègne ont lu Chantefables et Chantefleurs de Robert Desnos (interné à Compiègne au camp de Royallieu avant sa déportation) et tout en s’essayant à l’écriture de poèmes, ils ont rendu hommage au poète et au résistant. Récit de ce projet et de ses enjeux, historiques et littéraires.
page 47

-  « Cécilia Berder. L’energie créative » . Yvanne Chenouf
Yvanne Chenouf rapproche l’entraînement pratiqué par Cécilia Berder, vice championne du monde d’escrime en 2017 et journaliste à France Info, de l’entraînement dans lequel sont plongés les utilisateurs d’Elsa. L’important c’est de comprendre comment on progresse.
page 59

Documents joints